Accueil > Projets > Projet écollège > Un projet politique

Un projet politique

mercredi 21 décembre 2005, par Christine Bernou, Elise Allard

Les objectifs

Le projet d’é’collège est celui d’un établissement public couvrant la scolarité obligatoire (et la pré scolarisation) et mettant en cohérence l’aménagement de l’espace et l’organisation du temps scolaire. Il vise à être source d’efficacité pour des pratiques pédagogiques rigoureuses plaçant les élèves en situation d’activité et de construction de leurs savoirs. Il est basé sur le principe d’éducabilité de toutes et tous.

Ce projet a été proposé aux responsables éducatifs sur la région toulousaine depuis décembre 2004. Sa réalisation envisagée pour l’année 2004-2005 n’ayant pu aboutir, une ouverture en 2006 est envisagée.

Le cadre règlementaire

Les grands principes règlementaires organisant les dispositifs pédagogiques trouvent leurs sources dans la loi d’orientation de 1989 ; notamment l’organisation en groupe multi-âges rendue possible par les cycles d’apprentissages. Les nouvelles dispositions du code de l’éducation (cf circulaire n°2005-156 du 30/09/2005) permettent de bénéficier sur 5 ans du statut d’établissement expérimental et innovant.
Enfin, les Veilles éducatives et les Projets Educatifs Locaux permettent aux enfants et adolescents d’accéder à une éducation :
- partagée entre tous ceux qui ont une responsabilité éducative
- concertée entre les institutions, les organismes, les associations qui font œuvre éducative
- cohérente entre les différents moments et lieux de vie où les jeunes apprennent.

L’innovation

La spécificité de l’é’collège est de proposer un établissement regroupant l’école primaire et le collège. De ce fait, il propose une fusion de deux modèles d’organisation pourtant basées sur des conceptions différentes. L’idée est du point de vue pédagogique de retenir le modèle du primaire (souplesse de l’interdisciplinarité) et du point de vue administratif et gestionnaire de retenir le modèle du secondaire (équipe de direction, conseil d’administration).
Par ailleurs, un conseil scientifique permet de garantir le suivi pédagogique de l’établissement et l’ancrage dans la recherche en éducation.